Menu

Coopération internationale : Eric Lucas donne des envies d'ailleurs aux élèves de la Skol


Le média radiophonique pour rencontrer et découvrir d'autres cultures? Si la radio est universelle et couvre l'ensemble de la planète, ou presque, les radios, elles, sont bien différentes selon les pays. Heureusement, il existe des dispositifs pour échanger savoir-faire et expériences.


Eric Lucas est un cumulard. Mais, à l'inverse de certains politiciens mal-intentionnés, lui ne l'est pas pour se remplir les poches.

Son engagement bénévole le pousse à porter de multiples casquettes : président de Fréquence Sillé (72), délégué régional à l'éducation et la coopération au Syndicat National des Radios Libres, vice-président de la Fédération des Radios Associatives de Maine-Anjou, membre du Conseil d'administration de l'Association Mondiale des Artisans des Radios Communautaires (AMARC) Europe. Professeur d'histoire-géographie aujourd'hui à la retraite, Eric Lucas consacre aujourd'hui beaucoup de son temps à remplir tous ces rôles.

Son grand combat? Etablir des coopérations entre les radios du monde entier.

Ne pas confondre coopération et solidarité

Avant d'expliquer la forme de ces différents projets, il est important de le préciser : solidarité et coopération ne sont pas des synonymes. Les différences de ressources et de fonctionnement entre les pays font que certains attendent de l'aide matériel et logistique, sans retour.

Or, la coopération s'appuie avant tout sur l'échange. C'est d'ailleurs dans ce cadre qu'Eric Lucas a monté de beaux projets, notamment au Burundi.
Il a pu emmener avec lui six lycéens sarthois, et, ensemble, ils ont réalisé de nombreux reportages sur l'éducation et le fonctionnement des radios au Burundi (à retrouver sur le site de Frequence-Sillé.org).
Une expérience unique et marquante pour tous.

Autre expérience, en 2001, un colloque installé à Sillé-le-Guillaume a réuni une vingtaine de professionnels de la radio français, burundais et canadiens. Le projet s'est ensuite poursuivi à Montréal, puis à Mons.

Un temps fou mais des bénéfices humains sans prix !

De nombreux dispositifs existent pour financer de tels projets. L'Agence Française de Développement, les Fondations, les Ministères et les collectivités locales (les Régions ont, par exemple, des projets de développement à travers des pays ou des villes désignés par l'Etat).

Si le montage de ces demandes de financement reste fastidieux et chronophage, les gains pour ceux qui y participent n'ont pas de prix : développement personnel, mobilité à travers le monde, dialogue et échanges de cultures, et rapprochement des peuples. Enfin, le rayonnement de la radio est bénéfique pour tous les professionnels du poste.



La structure Skol Radio

La Skol Radio est une structure de formation professionnelle continue enregistrée sous le numéro 53 35 09337 35 auprès du préfet de région de Bretagne. Elle a validé son Data-Dock et ses 21 Critères Qualité le 27 février 2017.

Elle propose une formation longue de 805 heures pour devenir Animateur-Technicien-Réalisateur.

Elle propose aussi des formations courtes pour les salariés des radios déjà en poste.


Pour recevoir des infos (dates d'inscription...)

La prochaine promotion débutera en janvier 2019 - Inscriptions en ligne à partir de Juillet 2018

La Skol Radio débutera le 9 janvier 2019. Les inscriptions seront ouvertes à partir de juillet 2018

La prochaine promotion débutera en janvier 2019 - Inscriptions en ligne à partir de Juillet 2018
La prochaine session de la formation Skol Radio débutera le 9 janvier 2019. Les inscriptions et sélections se feront uniquement en ligne à partir de juillet 2018.

Les candidats qui répondent aux exigences de la formation seront conviés à une réunion d’information en octobre 2018.

 

Facebook
Twitter