Skol Radio - Devenez Animateur Radio

Liberté d'expression, un droit fondamental


Rédigé par Quentin Lacrome le Dimanche 5 Février 2017 à 21:39 | Lu 225 fois


Le débat sur la liberté d’expression n’a jamais été autant animé que depuis ces 2 dernières années. Quelles sont ses limites ? A-t-on réellement évolué avec le temps ? Ou au contraire régressé ? Le sujet divise. Gaël Henaff, Maître de conférences à Rennes 2, nous dresse le bilan.


Bien qu’elle soit effectivement d’actualité, la question de la liberté d’expression se pose depuis des siècles. Elle prend réellement son importance en 1789, via la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Pourtant, elle ne cessera d’être bafouée jusqu’à la IIIème République, notamment la liberté de la presse.
Mais attention, si ces droits fondamentaux sont aujourd’hui plus respectés, il n’en demeure pas moins des limites incontestables :
- La diffamation : souvent dénoncée lorsqu’une information est affirmée sans preuve tengibles.
- L’injure : ou toute attaque portant atteinte à l’intégrité d’autrui.

Ne pas confondre "publique" et "publié"

Un terrain sur lequel les journalistes ont bien du mal à trouver un équilibre, le respect de la vie privée. Dans les années 80, on apprenait la maladie de François Mitterrand, alors chef de l’Etat. Même si le président la confirme publiquement, elle ne fait pas partie de sa vie publique pour autant. Et c’est là toute la nuance : on peut évoquer sa vie privée publiquement, mais elle restera privée. 

« Tu veux ma photo ? »

Parmi les sujet évoqués aujourd’hui, celui aussi du droit à l’image. Ses règles, encore un peu floues pour certains, méritent d’être clarifiées. La première est celle du consentement, écrite et signée de préférence. Mais dans certains cas, on peut ne pas le réclamer. Lorsque notre image est utilisée dans un contexte d’actualité, sa diffusion est légitime (à condition encore qu’elle soit intègre). Même chose pour les photos diffusées post-mortem. Le droit à l’image cesse dès le décès du sujet, et la famille ne peut en prétendre l’héritage, ce qui peut provoquer quelques malaises:
(http://www.europe1.fr/societe/la-photo-de-son-pere-mort-sur-les-paquets-de-cigarettes-neutres-les-souvenirs-reviennent-2949404)

Aujourd'hui, avec l'ampleur des réseaux sociaux et de leurs utilisations, la liberté d'expression et le droit à l'image sont souvent remis en questions. Entre les appels à la haine et les photos exploitées à des fins plus ou moins bienveillantes, le débat peut être relancé encore pour quelques temps.





Inscription pour recevoir les prochaines dates d'inscription


Partager ce site