Skol Radio - Devenez Animateur Radio

Les Soldes sont-elles toujours l'événement commercial du début d'année ?


le Jeudi 7 Janvier 2016 à 11:15 | Lu 96 fois


Les soldes d'hiver ont débuté hier, mercredi 6 janvier. Si la fréquentation dans les magasins reste modeste, c'est parce que les consommateurs se tournent d'avantage vers Internet. Pourquoi ?


« les soldes n'ont plus le même intérêt » déclarent 2 français sur 3
« les soldes n'ont plus le même intérêt » déclarent 2 français sur 3

Départ tranquille dans les magasins, Internet passe déjà la deuxième

Si vous vouliez aller faire les soldes dès le premier jour, c'était le moment ! Les magasins n'ont pas affiché d'affluence extraordinaire malgré certaines démarques déjà très alléchantes. Quelques files d'attentes se forment ici et là mais globalement, l'ouverture des soldes se sera faite dans le calme. A l'inverse, les sites internet jouant le jeu des soldes affichent déjà une progression par rapport à l'année dernière, entre 5% et 10% de hausse de fréquentation et jusqu'à 15% pour Sarenza ou Spartoo.
Cette tendance s'observe déjà depuis quelques années et 2016 ne dérogera pas à la règle.

Après "une saison exécrable" marquée par les attentats, les ventes ont été en recul parfois jusqu'à 20% pour certaines enseignes indépendantes.
Si les événements terroristes peuvent illustrer un refroidissement du consommateur à se déplacer, ces derniers n'ont fait que confirmer une habitude nouvelle chez les français.

75% des français prévoient de faire les soldes, ce qui représente déjà une baisse de 2 points par rapport à l'an dernier, mais la moitié d'entre eux passeront par le net. Internet est aujourd'hui le second lieu d'achat durant les soldes, juste derrière les grandes surface et loin devant les boutiques du centre-ville et les grandes enseignes.

« Mon compagnon n'est pas venu avec moi parce qu'il redoutait la cohue, mais en fait (...) il n'y a personne »


remarquait une consommatrice brestoise. En effet, malgré les importantes démarques proposées dès les premiers jours, Odette Martins peut faire les soldes dans le plus grand calme.


Les Soldes ne sont plus vendeuses ?

La faute à qui, à quoi ? Aux commerçants, eux même, dans un premier temps, qui sabrent le temps des soldes en affichant des réductions toute l'année.

Les français attendent de moins en moins les soldes. Ils étaient 70% à le déclarer en 1995, ils ne sont aujourd'hui plus que 50% à attendre les premières démarques.

 

Aussi, il est rare que le consommateur profite des soldes pour acheter plus. Selon une étude du Credoc,  79% des consommateurs profitent des soldes pour économiser contre 21% qui achètent plus. C'est une nécessité budgétaire pour la moitié des français.
 

Le manque de temps, le désintérêt, la peur de la foule sont autant de facteurs qui peuvent expliquer la faible fréquentation des magasins durant les soldes. Une lassitude générale de l'événement qui contribue à la perte de vitesse de l'industrie du textile qui représente la l'écrasante majorité des transactions durant les soldes.

 

Le ministre de l'économie a bien compris que les enseignes ont cruellement besoin des soldes pour repartir de l'avant. Emmanuel Macron a appelé les français à soutenir leur économie lors du visite dans un centre commercial parisien, déclarant : « Il est vital que les clients reviennent dans nos boutiques et retrouvent l'envie de consommer ».

Selon une étude du site touslesprix.com 66% des interrogés estiment que les soldes n'ont plus le même intérêt.

Résultats des courses à la fin des soldes, le 16 février prochain. Une chose est sure, on sera loin, très loin de l'euphorie provoquée par le Black Friday !






Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Avril 2016 - 11:40 La SACEM fait un crochet par la Skol Radio


Inscription pour recevoir les prochaines dates d'inscription


Partager ce site