Skol Radio - Devenez Animateur Radio

Le MMA, plus qu'un sport de combat


Rédigé par Quentin Lacrome le Lundi 27 Mars 2017 à 14:41 | Lu 722 fois


Rencontre avec les adhérents du « Fight’ness Gym », à Chantepie, et son créateur Yovan Delorme. Avec lui, nous évoquons cet art martial encore méconnu qu’est le MMA (Mixed Martial Art). Bien plus qu’une activité physique, c’est tout un état d’esprit qui en retourne.


Le MMA, plus qu'un sport de combat

Retour en arrière

Le MMA est, dans sa définition basique, le rassemblement de 3 disciplines sportive : Boxe pieds-poings, Lutte, et Jiu-Jitsu. Si son appellation est contemporaine (environ 25 ans), ses caractéristiques remontent à l’Antiquité. Les sports de combats datent de la nuit des temps. Parmi eux, le pancrace, qui semble se rapprocher du MMA. Par son côté « sans-limite », et ses combats frisant la mort. Un sport très violent, pratiqué aux olympiades il y a 2000 ans. Pourtant, rien n’y fait. Certaines techniques peuvent s’y retrouver, mais aujourd’hui le MMA est très encadré, tant sur les catégories physiques que sur l’arbitrage.

Une histoire de liens

Au-delà de la gestion de la salle de sport qui fait la vie du « Fight’ness Gym » (créé en 2012), Le MMA a permis à Yovan de rester soudé à sa famille. Giliane, sa femme, l’accompagne dans ses projets depuis plusieurs années. Au début de leur histoire, elle n’est encore que son élève de karaté. Aujourd’hui, ils sont les parents de 2 filles, notamment Lysane, 19 ans, qui prépare un DEJEPS (Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport). Une famille qui ne s’arrête pas là, puisque cette dernière a pu rencontrer Corentin, avec qui elle forme un couple depuis plusieurs mois.

Un sport encore illégal

Difficile aujourd’hui d’affirmer que le MMA est un sport officiel, en tout cas aux yeux de l’Etat. Pour Thierry Braillard, secrétaire d’Etat chargé aux sports, il règne encore quelques inquiétudes. Même si l’encadrement est bien présent d’après Yovan Delourme, le ministère traduit une discipline comportant des risques d'atteinte à la dignité, à l'intégrité physique ou à la santé des participants.
Actuellement, un bras de fer s’organise entre l’Etat et les centres enseignant le MMA. Ainsi a été créé l’AFMMA (Alliance Française du  Mixed Martial Art). Présidé par Cyrille Diabaté (ancien champion combattant et entraîneur), Il totalise près de 50 clubs adhérents, et projette de faire reconnaître leurs sports en France, notamment pour le retour des compétitions officielles.

Une mixité culturelle

Sur 1h de cours de MMA assuré par Yovan, tout le monde est représenté : des hommes et des femmes, des petits et des grands, des forts et des minces, des blancs et moins blancs. C’est avec une grande concentration et un profond respect pour leur professeur et leurs partenaires qu’ils observent les techniques de combat. Plus l’heure avance, plus les étapes se multiplient et se compliquent. En fin de séance, tous les élèves se saluent, sans en omettre un. Histoire de renforcer les liens dans cette famille que forment au fil des jours les élèves.
 
Chaques histoire est unique, chaque personnalité est singulière, mais une chose est commune à tous, l’envie de se retrouver et de garder les pieds sur terre.

 
« Comme dans la vie, la difficulté des entraînements rappelle chaque instant que rien n’est acquis avec facilité »



quentin___reportage_5min_mma.mp3 Quentin - reportage 5min MMA.mp3  (7.87 Mo)





Inscription pour recevoir les prochaines dates d'inscription

Les News

Partager ce site