Skol Radio - Devenez Animateur Radio

Le CSA pour les nuls ou la guerre des ondes


le Lundi 11 Janvier 2016 à 22:19 | Lu 188 fois


Les numéros de fréquence qui s'affichent sur votre poste de radio représentent souvent des places très prisées. Rencontre ce lundi avec Valérie Poublan la secrétaire générale du Comité Territorial de l'Audiovisuel (CTA) venue exposer les dessous du Conseil aux élèves de la Skol Radio.


Garant du respect des règles

Le CSA est garant de la liberté de communication et du respect et des règles qui figurent dans les différentes lois. Il s'assure que les radios respectent le cahier des charges. Le Conseil a un rôle de régulation, il est là pour sanctionner les opérateurs qui ne respecteraient pas ces opérations.


Le CSA délivre les droits à fréquence

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel est l'institution qui délivre les droits à fréquence des radios et régule aussi bien les radios de l'hexagone que les télévisions. Le Comité Territorial de l'Audiovisuel de Rennes est une antenne « régionale » du CSA. Il agit sur les cinq départements de la Bretagne historique, le Maine et Loire et la Vendée. Il fait remonter les informations de son territoire au CSA.

Indépendamment des radios du service public qui représentent environ 50% des fréquences sur le territoire national, le CTA s'assure que chaque catégorie de radio est représentée équitablement. En effet, les radios appartiennent toutes à une catégorie : associatives, privées ou en réseau, locales ou nationales, on rencontre une grande hétérogénéité dans le paysage radiophonique français.


La Radio Numérique Terrestre, c'est pour bientôt ?

La bande FM quant à elle est saturée et de nombreuses demandes ne peuvent aboutir. La solution serait de passer à la Radio Numérique Terrestre (RNT), qui propose un spectre beaucoup plus vaste et permettrait en outre d'améliorer considérablement la qualité du son. Les stations s'organiseraient alors en multiplex, encore faudrait-il qu'elles aient des atomes crochus. Le plus gros frein à cette révolution de la radiophonie reste le blocage des grandes radios privées qui n'y voient pas leur avantage, car plus de radios équivaudraient à plus de concurrence. Certaines radios locales isolées pourraient également ne pas participer à cette aventure, relativement seules dans leur territoire. Malgré ces blocages, certaines villes ont déjà commencé à la mettre en place (Paris, Marseille, Nice), d'autres comme Lyon ou Nantes suivront très prochainement.
 

En attendant, il n'y a plus de place sur la bande FM.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 24 Mai 2016 - 07:40 Bertrand Morin, gardien de l'écluse


Inscription pour recevoir les prochaines dates d'inscription


Partager ce site