Skol Radio - Devenez Animateur Radio

Guillaume Hubert, la radio c'est de la politique


Rédigé par Marianne Vaidie le Vendredi 13 Janvier 2017 à 11:58 | Lu 140 fois


Guillaume Hubert, 26 ans, est l'un des nouveaux stagiaires de la Skol radio. Militant, féministe, chroniqueur ... Découvrons un peu le parcours du jeune breton.


Guillaume Hubert, la radio c'est de la politique

Fils d'une maman conseillère municipale à Saint-Brieuc et d'un papa pneumologue, c'est dans cette ville de 46 000 habitants que Guillaume passe toute sa scolarité.

C'est après avoir obtenu son bac scientifique et avoir passé une année en classe préparatoire économie-gestion qu'il intègre pendant cinq ans Sciences Po Rennes, dont un an aux Pays-Bas.

Et c'est durant son année à Nimègue qu'il suit des cours sur les études de genres, ce qui l'amène à faire son mémoire sur les hommes engagés dans les politiques d'égalité.

C'est ensuite à Paris qu'on retrouve Guillaume. Paris, son terrain de travail pour son mémoire où il décroche un poste de service civique dans le web-magazine féministe 50/50.


Guillaume Hubert, la radio c'est de la politique

Première expérience radio

Entre février 2015 et octobre de la même année, ce néo-féministe se lance dans les reportages. Il plonge au cœur de sujet sensible, comme le genre à l'école, la loi macron et les femmes ou se charge de faire des portraits associatifs, s'occupe des réseaux sociaux ou des partenariats.

 

En parallèle de son service civique, Guillaume commence sa première expérience en radio.

Il intègre l'équipe de Radio Campus Paris. Ce sont de nouvelles portes qui s'ouvrent à lui.

Adepte de l'humour noir, grand fan des Nuls et de Pierre Emmanuel Barré, le tout nouveau parisien s'essaye à des chroniques satiriques, Les chroniques infiltrées.

Des chroniques où avec son acolyte, ils se prennent pour des policiers stagiaires en infiltration dans des milieux politiques.

De plus en plus à l'aise, Guillaume devient un élément polyvalent de Radio Campus Paris.

Il propose des chroniques sur la sexualité sur l'émission Les fesses à l'air, des chroniques sociologiques pour une émission de vulgarisation et s'amuse aussi à interviewer en immersion un public en état d'ébriété dans une salle de concert.

Pour créer une continuité à Radio debout pour laquelle il participe activement, il participe aux débuts de Radio Parleur pour donner la parole aux luttes sociales. Il réalise avec ses collègues des reportages sur la ZAD de Notre-Dames-Des-Landes, sur les faucheurs de chaises pour dénoncer l'évasion fiscale ou encore les manifestations de policier. Il est fondateur aussi, de ce qu'il qualifie « son bébé » Chablis Hebdo, une émission satirique où chaque semaine une équipe de chroniqueurs boucle un journal imaginaire.



 

Loin l'envie de « montrer sa gueule » comme à la télé, Guillaume utilise aussi un pseudonyme pour présenter la météo des luttes.

 



Autant Balzac que Marx

Encore une personnalité forte et très riche dans les nouveaux stagiaires de la skol radio.
Si Guillaume est venu se former à Guichen c'est pour pratiquer la radio sous toutes ses formes et traiter des sujets qu'il ne maîtrise pas forcément.
Car, vous l'aurez compris, le jeune briochin a une âme de militant, des parents engagés politiquement, un professeur de chinois maoïste ... Mais ne vous méprenez pas, à côté du Le Capital  de Karl Marx qu'on retrouve sur sa table de chevet, il y a aussi Le Cousin Pons d'Honoré de Balzac et du bon Wu Tang Clan dans sa playlist.




Inscription pour recevoir les prochaines dates d'inscription

Les News

Partager ce site